Back to top

L’hypnose peut aider en cas d’anxiété et de douleur

L’hypnose peut aider en cas d’anxiété et de douleur


L’hypnose est l’une des plus anciennes méthodes de soins au monde.
Lorsqu’ils pensent à l’hypnose, beaucoup de gens pensent à des spectacles étonnants dans lesquels des personnes apparemment sans volonté sont mises en transe. Mais en réalité, la transe n’est pas, comme on le craint souvent, synonyme de perte de contrôle de ses propres actions. Il s’agit plutôt d’un état de conscience aiguë, associé à une forte concentration sur les images et les processus intérieurs. Et cela peut être utilisé pour la thérapie.

Les patients doivent accepter l’hypnose de leur plein gré.


Toute personne dotée d’un cerveau sain peut être hypnotisée si elle le permet volontairement et si elle est prête à suivre les instructions du thérapeute. Cependant, la capacité à être mis en état de transe par suggestion varie fortement d’une personne à l’autre. La profondeur de la transe est donc également différente. Sous hypnose, la conscience se concentre sur elle-même ou sur certaines choses, comme dans la méditation, la prière ou même la rêverie. Par exemple, l’hypnose peut faire baisser la tension artérielle et le pouls, stimuler le système immunitaire et influencer les ondes cérébrales. Vous trouverez sur therapeutes.com par exemple les différents hypnothérapeutes et les avis des patients.

La séance d’hypnose peut être interrompue à tout moment.

Beaucoup de gens pensent qu’en transe, ils sont déconnectés et contrôlés par d’autres. Mais ce n’est pas vrai pour l’hypnose clinique. Le client peut interrompre la session à tout moment. Le thérapeute dirige et la personne qui souffre décide où aller dans son monde intérieur. L’hypnose ne peut obliger personne à révéler quelque chose qu’il ne veut pas révéler. Parce que même en transe, personne ne va plus loin que dans un état conscient.

Lire également:  Comment retarder ses règles ?

L’effet de l’hypnose peut être mesuré

On ne sait pas exactement ce qui se passe dans le cerveau pendant l’hypnose. Des études neuropsychologiques utilisant des techniques d’imagerie montrent que l’activité de certaines zones du cerveau est réduite pendant l’hypnose:

Par exemple, en transe, les régions responsables de la perception sont désactivées, tandis que les régions responsables des sentiments et de l’imagination sont très actives – comme si vous étiez en train de voir, de sentir ou de vivre quelque chose.
Les zones où la peur ou la douleur sont traitées, en revanche, ne sont pas actives sous hypnose. Les mesures des ondes cérébrales montrent que les stimuli de la douleur sont effectivement transmis au cerveau sous hypnose. Cependant, le stimulus est traité différemment dans le cerveau et ne pénètre pas dans la conscience.
Les chercheurs soupçonnent que les régions du cerveau ne sont pas seulement actives différemment sous hypnose, mais qu’elles sont également liées différemment les unes aux autres. Ainsi, l’hypnose peut modifier les sensations de douleur mémorisées et apprises, atténuer la douleur ou même l’effacer.

L’hypnose est utilisée dans les domaines suivants


Les thérapeutes sérieux peuvent réaliser beaucoup de choses avec l’hypnose. Par exemple, elle est souvent utilisé dans ces domaines :

  • les maladies à forte composante psychologique, telles que les troubles dus à l’anxiété
  • Maladies de l’estomac, des intestins, de la peau ou des voies respiratoires
  • Dépendances telles que le tabagisme
  • Aide à la perte de poids
  • Problèmes de sommeil
  • Maladies auto-immunes
  • Allergies
  • Douleurs chroniques
  • Acouphènes
  • pour le traitement des effets secondaires de la chimiothérapie
  • dans certaines opérations comme substitut à l’anesthésie générale, par exemple en chirurgie cérébrale
Lire également:  La lumière bleue serait nocive pour vos yeux